Un cargo japonais lancé vers la Station Spatiale Internationale


Lancements / samedi, septembre 22nd, 2018

Le cargo HTV-7  qui contient plus de 5 tonnes d’engins scientifiques, de vivres, de carburant et d’autres fournitures, a décollé au sommet d’une fusée H-II du Centre spatial Tanegashima au Japon ce 22 septembre.

« HTV » signifie « véhicule de transfert H-II ». Le cargo est également connu sous le nom de Kounotori, qui signifie « cigogne blanche » en japonais.

Si tout se passe comme prévu, HTV-7 arrivera sur l’ISS en orbite jeudi 27 septembre. Il doit rester en orbite plusieurs semaines.

HTV-7 devait initialement prendre son envol le 10 septembre, mais ce décollage a été annulé car il était prévu que le typhon Mangkhut passe sur l’île de Guam, où se trouve une importante station de repérage de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA). Le mauvais temps autour de Tanegashima et un problème avec la fusée du cargo ont contribué à retarder le décollage jusqu’à aujourd’hui.

Comme son nom l’indique, HTV-7 est la septième mission de Kounotori. Le premier de ces engins de fret a été lancé en septembre 2009 et la dernière mission précédente, HTV-6, a été lancée en décembre 2016.

Le HTV est l’un des quatre engins spatiaux robotisés qui desservent l’ISS. Les trois autres sont le cargo russe Progress, la capsule Dragon de SpaceX et le véhicule Cygnus de Northrop Grumman. Le véhicule de transfert automatisé Européen, ou ATV, a effectué cinq missions de fret vers l’ISS entre 2008 et 2015, mais ne voyage plus.

Tout comme Progress et Cygnus, le HTV est conçu pour brûler dans l’atmosphère terrestre lorsque sa mission est terminé. Dragon, en revanche, est réutilisable; il survit à la rentrée et tombe doucement dans l’océan sous des parachutes. En effet, SpaceX a relancé les Dragons utilisés lors de quatre missions cargo de l’ISS à ce jour.

Mais pour cette mission, la JAXA va tester une petite capsule qui sera larguée juste avant l’entrée dans l’atmosphère. Elle devrait amerrir dans l’océan Pacifique près des côtes sud japonaise. Elle permettra le retour sur Terre de résultats d’analyses ou d’expériences faites à bord de l’ISS.

Le cargo larguera également un cubesat qui devrait tester le concept d’ascenseur spatial. Lire mon article sur le sujet.

Ne ratez plus un article, inscrivez-vous à la newsletter

  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *