Parker Solar Probe, la sonde qui va toucher le soleil


Missions / mercredi, août 1st, 2018

Dans quelques jours, la NASA va lancer pour la première fois une sonde qui va étudier le Soleil à une distance jamais atteinte. Elle va en effet « touché » notre étoile!

La sonde Parker Solar Probe sera lancé par la NASA depuis la base de cap Canaveral en Floride par une fusée Delta IV Heavy. Le créneau de lancement est ouvert du 11 au 19 août 2018. La mission est prévue pour durer 7 ans.

Objectifs de la mission

logo Parker Solar Probe
Logo de la mission Parker Solar Probe

Les deux missions principales de cette sonde seront de comprendre pourquoi la couronne solaire est beaucoup plus chaude que la surface du soleil elle-même. Et de comprendre comment les vents solaires sont accélérés à des vitesses supersoniques à travers le système solaire. Le but est de mieux prévoir ces éruptions solaires. Et ainsi de protéger nos appareils électriques qui y sont très sensibles, notamment nos satellites de communication. De plus ,ces particules solaire sont d’un grand danger pour les astronautes.

Pour cette mission, la sonde sera mise en orbite elliptique autour du soleil. C’est-à-dire qu’elle s’approchera au plus près (périhélie) et s’éloignera du soleil (aphélie) à plusieurs reprises.

Parker Solar Probe utilisera sept survols de Vénus pendant les sept ans pour rétrécir progressivement son orbite autour du soleil. Ainsi la sonde va naviguer entre 50 millions de km du soleil et 6,16 millions de km pour les 3 dernières orbites pour littéralement toucher la couronne solaire. La sonde ira bien au-delà de l’orbite de Mercure et sera donc ainsi, sept fois plus proche du soleil que tout autre engin spatial auparavant.

La sonde deviendra également l’engin spatial le plus rapide de l’histoire. Avec ses 194 km/s soit 700 000 km/h à son passage au plus près du soleil, la sonde traverserait les Etat-Unis d’est en ouest en 1 seconde!

Présentation de la mission Parker Solar Probe. Pour avoir une traduction française cliquez sur la roue crantée, puis sous-titre et traduire automatiquement. Choisissez français.

Les instruments embarqués

La sonde d’une masse de 685 kg au décollage est équipée de 4 séries d’instruments de mesure. La sonde elle-même est protégée par un bouclier thermique en composite de carbone d’une épaisseur de 11,4 cm. En effet, celui-ci devra résister à une chaleur extérieure de 1400°C.

  • L’expérience FIELDS, va permettre de mesurer directement  les champs et ondes électrique et magnétique autour de la sonde ainsi que la densité du plasma.
  • ISOIS (Integrated Science Investigation  of the Sun) est une série de capteurs qui va permettre d’étudier l’énergie des électrons et protons éjectés par le soleil et les mettre en corrélation avec les vents solaires et la structure coronale.
  • WISPR  (Wide-field Imager for Solar Probe), ces télescopes prendront des images de la couronne solaire et de l’atmosphère basse du soleil. L’expérience fournira également des images du vent solaire, des chocs et autres structures à mesure qu’elles approcheront de la sonde. Cette étude complète les mesures directes des autres instrument en les imageant.
  • SWEAP (Solar Wind Electron Alphas and Protons Investigation) comptera les particules les plus abondantes dans le vent solaire, les électrons, protons, et les ions d’hélium. Elle mesurera aussi leurs propriétés telle la vitesse, la densité et température.
éruption solaire
éruption solaire qui envoie dans l’espace une impressionnante quantité d’énergie

Parker Solar Probe est une véritable mission d’exploration qui devrait faire des découvertes importantes dans la compréhension de notre étoile. Pourtant comme toute grande mission, Parker Solar Probe est successptible de générer de nouvelles questions sans réponses!

Pour en savoir plus:

Vous pourrez suivre sur ce blog les différentes étapes de cette mission historique! Rendez-vous à partir du 11 août pour suivre le lancement de la sonde.

Ne ratez plus un article, inscrivez-vous à la newsletter

  •   
  •   
  •   
  •  

Une réponse à « Parker Solar Probe, la sonde qui va toucher le soleil »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *