Le Japon va tester un « mini » ascenseur spatial


Actualité / mercredi, septembre 5th, 2018

Une entreprise japonaise veut construire un ascenseur spatial d’ici 2050. Le chemin est encore long mais l’entreprise va tester ce mois-ci le concept.

Des chercheurs de l’Université de Shizuoka, en collaboration avec l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA), commenceront la semaine prochaine des essais sur une version miniature d’un ascenseur spatial.

Le test est très petit et simple. Cet ascenseur sera composé d’une petite boîte de 6 centimètres de longueur, 3 cm de largeur et 3 cm de hauteur. Cette boîte se déplacera sur un câble de 10 mètres suspendu en orbite entre deux petits CubeSats. Ce mouvement sera surveillé avec des caméras à l’intérieur des satellites. C’est le premier pas vers un véritable ascenseur vers les étoiles.


Ce sera la première expérience au monde à tester le mouvement des ascenseurs dans l’espace.


Porte parole de l’université de Shizuoka

L’idée d’ascenseur spatial a été proposée pour la première fois en 1895 par le scientifique russe Konstantin Tsiolkovsky après avoir vu la tour Eiffel à Paris. Elle a été revisitée près d’un siècle plus tard dans un roman d’Arthur C. Clarke (Les Fontaines du Paradis).

L’entreprise de construction japonaise Obayashi, qui collabore avec l’Université de Shizuoka, a pour objectif de construire un ascenseur spatial d’ici 2050. Lorsque la société a annoncé son plan en 2014, elle a déclaré que « les niveaux de technologie actuels ne sont pas encore suffisants pour réaliser le concept, mais notre plan est réaliste ».

Ce plan prévoit la construction d’un câble de nanotubes de carbone de 96 000 kilomètres, un «port de terre» de 400 mètres de diamètre et un contrepoids de 12 500 tonnes dans l’espace. La société a déclaré qu’elle pourrait utiliser la technologie des nanotubes de carbone, qui est plus de 20 fois plus résistante que l’acier.  Les nanotubes de carbone ont une plus grande résistance à la traction bien qu’ils n’aient pas été construits ou testés à une telle échelle. 

Bien que les difficultés liées à la construction d’un tel ascenseur soient astronomiques, le potentiel de retombées financières est tout aussi important. Des études préliminaires basées sur des hypothèses ont suggéré que les ascenseurs spatiaux réduiraient le coût du transport de marchandises à 100 dollars la livre par rapport aux coûts de lancement actuels de 10 000 à 40 000 dollars par livre. Une telle diminution pourrait réduire radicalement le prix d’un voyage dans l’espace.

On est encore loin des objectifs ultimes du projet, qui s’appuie sur une longue histoire de rêves liés à l’ascenseur spatial. Les obstacles techniques ont toujours maintenu les plans au stade de la conception.

Mais il faut le construire. Et pour être construit, il faut d’abord le tester!

Ne ratez plus un article, inscrivez-vous à la newsletter

  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *