Lancement du satellite Telstar 18V réussi pour SpaceX


Lancements / lundi, septembre 10th, 2018

SpaceX à réussi à mettre en orbite un puissant satellite de communications ce lundi matin, puis réussi à  faire atterrir le premier étage de la fusée sur une barge en mer.

Le ciel s’est illuminé au-dessus du Complexe de lancement spatial 40 de la base aérienne de Cap Canaveral lorsque les moteurs de fusée Falcon 9 de SpaceX ont été mis à feu à 06h45. La mission du jour était de mettre en orbite le satellite de communication Telstar 18 VANTAGE.

Un satellite de communication

Logo Telsta 18V
Patch de la mission Telstar 18V

Egalement connu sous les nom d’Apstar 5C, le satellite, qui est un partenariat entre la société canadienne Telesat et la société basée à Hong Kong APT Satellite Co. Ltd., fournira des services de diffusion, d’entreprise et de communications gouvernementales sur l’océan Pacifique, d’Hawaï à l’Inde et au Pakistan. APT Satellite utilisera 57,5% des communications du satellite, et Telesat prendra le reste. Selon Telesat, le satellite pèse 7060 kg et  devrait fonctionner pendant 15 ans.

Après le lancement, le Telstar 18V est conçu pour utiliser son système de propulsion interne afin de naviguer sur le reste de sa trajectoire géostationnaire. En faisant circuler son orbite à une altitude d’environ 35 300 kilomètres (environ 100 fois celle de l’espace international).  Le satellite, bien que se déplaçant à 11 806 km/h sur son orbite opérationnelle, aura la même vitesse que la Terre, soit un tour toutes les 23 heures, 56 minutes et 4,1 secondes, ce qui fera que le véhicule survolera indéfiniment le même point au dessus de l’océan Pacifique.

satelleite Telstar 18V
Vue d’artiste du satellite Telstar 18V

Telstar 18V devrait remplacer Telstar 18, lancé en 2004. Selon SatBeams, il existe 374 satellites actifs en orbite géostationnaire au-dessus de la Terre.

SpaceX poursuit sur sa lancée

Ce lancement est le 16ème de l’année pour SpaceX. Mais aussi le premier pour la société depuis plus d’un mois. Le dernier étant le lancement le 7 août du satellite Merah Putih pour Telkom Indonesia. Cet écart entre les lancements est le plus long depuis la fin de 2017, lorsqu’un mois et demi s’était écoulé entre les lancements de Koreasat 5A et d’une mission de réapprovisionnement Dragon vers l’ISS.

Lancement de la mission Telstar 18V

SpaceX poursui sa récente série de succès avec cette dernière mission, qui est le 61ème vol d’une variante de n’importe quelle Falcon 9, le 41ème du Falcon 9 v1.2 et le troisième d’un Block 5. La récupération, dans l’océan Atlantique, sur une barge (du nom de Of Course I Still Love You) du premier étage montre une nouvelle fois que SpaceX maîtrise cette phase. Les aficionados surveilleront la rapidité avec laquelle l’entreprise pourra le préparer pour un futur lancement. C’est la 29e fois que SpaceX a récupéré l’un de ses boosters Falcon intact depuis que la compagnie a accompli cet exploit en décembre 2015.

Une fin d’année chargée

Le prochain vol de la compagnie est prévu pour le 7 octobre, date à laquelle une fusée Falcon 9 devrait décoller de la base aérienne de Vandenberg, en Californie, avec le satellite d’observation de l’espace argentin SAOCOM 1A. Cette mission devrait comporter le premier atterrissage d’un booster Falcon 9 en Californie.

Ensuite, plusieurs missions sont actuellement prévues pour les deux derniers mois de l’année. Notamment avec le lancement final de 10 satellites Iridium Next, une démonstration du vaisseau spatial Crew Dragon de la société et du premier satellite GPS 3. La Falcon Heavy pourrait également effectuer son deuxième lancement avant la fin de l’année, soit avec le satellite de communication Arabsat-6A, soit avec la charge utile du Programme d’essais spatial 2 de l’armée de l’air américaine.

Ne ratez plus un article, inscrivez-vous à la newsletter

  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *