De l’eau sur la Lune


Actualité / mercredi, août 29th, 2018

Une équipe de scientifiques a directement observé la présence de glace d’eau à la surface de la Lune. Concentré dans les régions polaires, c’est la première fois que des scientifiques observent directement la présence de glace d’eau à la surface de la Lune.

Ces dépôts de glaces sont anciens et dispersés. Au pôle Sud la majeure partie de la glace est concentrées dans les cratères lunaires. Tandis qu’au pôle nord la glace est plus étendue mais en moindre quantité.

Les scientifiques ont utilisé les données de l’outil M3 pour Moon Mineralogy Mapper. Cet unique outil de la NASA présent sur la sonde Chandrayaan-1 lancé par les Indiens en 2008, devait confirmer la présence de glace solide sur la Lune. C’est désormais chose faite!

L’outil relevait les propriétés de réflexion de la glace, mais également de mesurer la manière dont ses molécules absorbent la lumière infrarouge. Il peut donc différencier l’eau liquide ou la vapeur et la glace solide.

La majeure partie de la glace retrouvée se trouve dans la partie ombragée des cratères, où les températures ne dépassent jamais les – 150°C.

Présence de glace d'eau aux pôles de la lune
Répartition de la glace de surface au pôle sud de la Lune (à gauche) et au pôle nord (à droite). Le bleu représente les localisations de glace, l’échelle de gris correspond à la température de surface (plus sombre, représentant des zones plus froides et des tons plus clairs indiquant des zones plus chaudes). Crédits: NASA

De précédentes observations avaient trouvé des signes de glace au pôle sud de la lune, mais elles auraient pu être expliquées par un sol très brillant à cet endroit-là. A présent nous sommes sûrs que c’est bien de la glace d’eau.

Cette confirmation ouvre des possibilités immenses aux futures expéditions d’exploration lunaire. Imaginons qu’il y ait assez de glace à la surface, ou très peu profondément enfouie, pour pouvoir l’exploiter. Cela permettrait l’installation de base sur la lune plus facilement. Nous n’en sommes pas là, mais cela offre des possibilités.

Alors que la Lune redevient le centre des attentions de plusieurs nations pour de futures missions d’exploration, en apprendre davantage sur cette glace sera primordial afin de comprendre comment elle est apparue et comment elle interagit avec l’environnement.

Ne ratez plus un article, inscrivez-vous à la newsletter

 

  •   
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *